Voyage

Marché Panchshanbe, Khujand

Pin
Send
Share
Send


Cela arrive - tout n’a pas de description. Le nom et les coordonnées sont importants pour la carte. Les lieux sur notre carte sont créés et remplis avec des gens ordinaires. Vous pouvez vous-même changer ou compléter l'information sur cette page. Ce faisant, aidez les gens à en apprendre davantage sur le monde qui les entoure.

Panchshanbe Bazaar à Khujand - description, coordonnées, photos, avis et possibilité de trouver ce lieu en (Tadjikistan). Découvrez où il se trouve, comment vous y rendre, voyez ce qui est intéressant dans les environs. Découvrez d'autres endroits sur notre carte interactive pour obtenir des informations plus détaillées. Apprenez à mieux connaître le monde.

Bazar appelé "jeudi"

Le marché couvert de Panchshanbe est l’une des attractions les plus animées de Khujand. Son nom est en accord avec la capitale du Tadjikistan - Douchanbé, et ce n'est pas un hasard. Ces noms désignent les jours de la semaine: Douchanbé - lundi, Panchshanbe - jeudi. Ils ont négocié à Douchanbé le lundi et à Khujand le jeudi.

Le marché de Panchshanbe, qui parle dans le «bazar» oriental, est situé en plein centre de Khujand et en face de celui-ci se trouve le mausolée de Sheikh Muslihiddin. Le bazar se compose du pavillon principal et de nombreux magasins, tentes et magasins adjacents. C'est toujours très bruyant ici, car non seulement les habitants de la ville viennent faire du shopping, mais aussi les clients des villages voisins.

La principale caractéristique du marché de Panchshanbe est son architecture et son décor uniques. La construction du pavillon a été réalisée au milieu du XXe siècle et achevée en 1964. Le bâtiment du bazar combine des éléments du classicisme et de l'empire stalinien. La décoration est harmonieusement exécutée à l'aide des styles soviétique et oriental. Un portail hémisphérique, orné de peintures colorées, s'élève au-dessus de l'entrée principale. Des sculptures représentant un homme et une femme sont installées sur les côtés. Si vous entrez, vous pouvez voir une longue salle voûtée avec de fines rangées de colonnes.

La gamme de produits sur le marché du Panchshanbe est très vaste, mais elle peut être divisée en deux parties. Au rez-de-chaussée, dans une immense salle, ils vendent divers produits, fruits et légumes, tortillas et épices, qui sont la principale caractéristique de tout marché en Asie centrale. Ici, vous pouvez vraiment sentir la saveur du bazar oriental. Au deuxième étage, vous trouverez de nombreux magasins et boutiques vendant des vêtements, des appareils électroniques et divers articles ménagers. Ici vous pouvez voir les centres commerciaux familiers de l'espace post-soviétique.

Pour ceux qui vont visiter Khujand, on peut certainement recommander une promenade autour du marché de Panchshanbe - sans cela, l'image de la ville antique serait incomplète.

Architecture de la mosquée

La mosquée Masjidi Jami a été construite au début du XVIe siècle dans le cadre de l'ancien complexe du mausolée de Sheikh Muslikhiddin. Du côté sud, la mosquée fait face à la rue Sharq. Il n'y a pas d'ouvertures dans le mur, seul un portique profond est situé sur le bord droit. La pièce centrale de la mosquée est décorée de 30 colonnes et entourée de murs sur trois côtés. La haute coupole de Masjidi Jami, bleue à l'extérieur et blanche à l'intérieur, est recouverte de riches sculptures, et des peintures sacrées sont peintes sur les murs et les porches de la mosquée, réalisées en or sur vert - une couleur sacrée pour l'Islam.

Un minaret avec une lampe à dôme et des ouvertures cintrées est installé dans la partie nord-est du complexe de prière. La hauteur du minaret est de 20 mètres.

Bazar oriental

Sur la place devant la mosquée se trouvent les bâtiments et les tentes du marché central de Khujend. Il s’agit de la célèbre base de Panchshanbe, le plus grand marché couvert d’Asie centrale. Le nom "Panchshanbe" est traduit par "jeudi", "quatrième jour" - jadis, c’était ce jour-là que se déroulait le commerce principal. Le bâtiment du marché actuel est apparu dans les années 1950. Aujourd'hui, les vendeurs et les acheteurs arrivent sur le marché non seulement de la région de Sughd, mais également d'autres régions du Tadjikistan.

Il y a toujours beaucoup de fruits et légumes frais, d'épices locales et, bien sûr, de gâteaux tadjiks nationaux au bazar.

Un voyage au marché animé de Panchshanbe aidera à s'imprégner des coutumes locales et à apprécier la saveur orientale. En outre, les principales attractions de la ville sont accessibles à pied.

Raison 1: l'histoire ancienne de la ville

À Khujand, de nombreux monuments médiévaux, mosquées, mausolées et même vestiges sont préservés Forteresse de Khujand. C'est la fierté historique de tout le Tadjikistan. Il a été fondé au VIe siècle av. J.-C. et était l’un des plus imprenables d’Asie centrale.

La forteresse de Khujand est considérée comme le cœur de la ville. Pendant 2500 ans, il s'est étendu avec la ville, a été détruit par les conquérants, reconstruit à nouveau, mais est toujours resté un symbole de la résistance des gens. Au XIIIe siècle, la forteresse fut presque complètement détruite lors de l'invasion mongole. Certains historiens affirment l'avoir restaurée au 15ème siècle, une autre partie pense que la reconstruction a commencé peu de temps après le siège. Il ne reste plus qu'une petite partie de la forteresse.

À droite de l'entrée se trouve un musée de découvertes archéologiques et de fortifications, où vous pouvez voir toutes les expositions associées à la forteresse. Le musée est situé dans la partie orientale de l'ancienne forteresse de Khujand. Extérieurement, il imite l’aspect d’un bâtiment médiéval avec d’épais murs en briques de boue et de hautes tours. Avant de gravir la forteresse elle-même, vous devez absolument vous rendre au musée et vous familiariser avec son histoire. Cela fonctionne tous les jours et l'entrée et l'excursion sont gratuites.

Un autre arrêt obligatoire pour les touristes est mausolée de cheikh muslihiddin. Malgré de nombreuses destructions et reconstructions, le mausolée donne encore une idée de l'architecture médiévale de la ville. Le mausolée a été érigé sur la tombe de Muslihiddin Khujandi - un poète et dirigeant de la ville, qui a vécu au XIIe siècle. On dit que Cheikh Muslihiddin a été un faiseur de miracles sacrés. Après sa mort, il a été enterré dans le village d'Unji, mais après un moment, les admirateurs ont transféré ses cendres à Khujand et ont érigé un mausolée au-dessus de sa tombe.

Raison n ° 2: le marché couvert le plus célèbre d'Asie centrale

Titre Marché Panchshanbe Traduit du tadjik signifie "jeudi". C'est ce jour-là que le commerce le plus rapide était auparavant. C'est l'un des sites les plus frappants de Khujand. Sa principale caractéristique est son architecture unique. La construction du pavillon a été achevée en 1964. Un portail hémisphérique, orné de peintures nationales lumineuses, s'élève au-dessus de l'entrée principale.

C'est toujours très bruyant ici, non seulement les citadins, mais aussi les habitants des villages voisins viennent faire leurs courses. Comme sur tout autre marché de l'Est, il existe une très riche sélection de fruits et, ce qui est le plus intéressant, les produits sont principalement domestiques.

Pour ceux qui vont visiter Khujand, on peut certainement recommander une promenade autour du marché de Panchshanbe - sans cela, l'image de la ville antique serait incomplète.

Raison 3: tapis Khujand

Les tapis sont considérés comme un attribut obligatoire de chaque maison sous le soleil du Tadjikistan. Le plus grand fabricant de tapis est situé à Khujand. C'est une autre raison de venir ici. «Tapis Kairakkum» - Une des plus grandes sociétés diversifiées produisant des tapis et des carpettes non seulement au Tadjikistan, mais également en Asie centrale. Les produits de la société se distinguent par leur propre style.

«Les dessins de nos tapis sont à la fois classiques et modernes, eux-mêmes divisés en différents types. Autrement dit, si nous parlons de conceptions modernes, cela peut être moderne, de haute technologie. Pour répondre aux besoins de nos consommateurs, nous avons un très large assortiment de tapis et nous utilisons différents fils: synthétique, acrylique, polypropylène, demi-laine, laine, soie, fils de polyester », a déclaré Akmal Jurabayev, directeur commercial.

Les artistes de l'entreprise proposent constamment de nouveaux ornements et dessins. Il faut plus d’un mois pour créer des tapis. L'ensemble de la collection se trouve dans le hall d'exposition. Les clients sont toujours les bienvenus ici: ils montreront et raconteront la production. En outre, les visiteurs peuvent acheter un tapis, de la plus petite à la grande, à leur goût, et même commander un produit portant le portrait de parents et d’amis. Des artisans qualifiés donnent vie aux idées les plus incroyables.

Raison 4: pilaf traditionnel

Pour ceux qui veulent se familiariser avec la cuisine traditionnelle du Tadjikistan, la route se trouve également à Khujand. Il est situé ici Centre national de pilaf. Ce centre est actuellement le seul du pays et a été créé dans le but de préserver et de populariser la tradition de la cuisson de différentes variétés de pilaf, ainsi que d'autres plats nationaux.

Le pilaf, comme le barbecue, ne tolère pas les mains féminines. Par conséquent, le centre l'entraîne exclusivement par des hommes. Une autre caractéristique de ce plat est l'habitude de mélanger différents types d'huile. Le riz, la viande et les épices sont également inclus. Il y a environ 200 recettes pour l'oshi palava, mais jusqu'à présent, 15 types sont cuits dans le centre. Chaque mois, le nombre d'espèces de pilaf augmente ici.

Lorsque l'huile est chauffée, le cuisinier ajoute la viande. Sa préparation doit être surveillée très attentivement. Après la friture, ajoutez de l'eau et du sel. Laisser agir quelques minutes. Pour la préparation du pilaf, le choix de la variété de carotte est très important. Après cela, ajoutez kazy, pois, feuilles de vigne, raisins secs, zira au pilaf et laissez reposer pendant 40 minutes. Après la cuisson, le cuisinier doit bien servir le plat. C'est l'une des traditions du Tadjikistan.

Raison 5: Mer Tadjik

20 km de Khujand est Mer tadjik. C'est un endroit idéal pour se détendre et pêcher. Cet étang artificiel a été créé dans les années 50 du XXe siècle en raison de la fermeture du lit de la rivière Syrdarya. Sa longueur est de 55 kilomètres et une profondeur maximale de 25 mètres. La mer tadjik est une destination de vacances populaire. Les touristes du monde entier viennent ici pour profiter de la beauté de cette région.

Diverses stations balnéaires, zones de loisirs et camps pour enfants s'étendent le long de la côte. Les gens viennent ici pour se faire soigner même des pays voisins. La chaleur de la mer tadjike, la plage, les paysages, agréables à regarder, vous plairont sûrement.

Bien sûr, ce n’est pas toutes les raisons de visiter Khujand. En ville, vous pouvez facilement trouver ce que vous aimez.

La publication complète des Cinq raisons d’aller à. "Regardez le site de la chaîne de télévision MIR.

Endroits intéressants Khujant

Le site contient les sites touristiques de Khujant - photos, descriptions et conseils de voyage. La liste est basée sur des guides populaires et est présentée par type, nom et classement. Vous trouverez ici les réponses aux questions suivantes: que voir à Khujant, où aller et où sont les lieux populaires et intéressants de Khujant.

Ville de Khujand

La ville de Khujand est située au nord du Tadjikistan, dans la pittoresque vallée de la rivière Syr Darya. Le Khujand moderne est le plus grand centre culturel, industriel et industriel du nord du Tadjikistan. De plus, il est considéré comme le deuxième de la république en termes de population.

Khujant est la plus ancienne ville du Tadjikistan. Selon des données historiques, il a été fondé à l'époque d'Alexandre le Grand, il y a environ 2500 ans. Maintenant, c’est une ville accueillante avec de nombreux parcs et places, des habitants très accueillants. Syr Darya - une rivière qui traverse le centre-ville, est considérée comme un lieu idéal pour la détente et la baignade. À propos, Khujand est la seule ville construite sur cette rivière.

L'attraction principale de Khujand est le bazar de la ville de Panchshanbe - c'est l'un des marchés couverts les plus célèbres et les plus vastes d'Asie centrale. Traduit du tadjik, «panchshanbe» signifie jeudi, c’est ce jour-là que le commerce le plus rapide était auparavant. Près du bazar se trouve un magnifique monument architectural - la mosquée-mausolée de Sheikh Muslihiddin. Les clients de Khujand peuvent visiter le parc de la ville nommé d'après Kamola Khujandi et la forteresse située à côté. Sur son territoire se trouve le célèbre musée d'archéologie.

Forteresse de Khujand

La forteresse de Khujand est un monument historique et architectural de la ville de Khujand, associée à la lutte de libération du peuple tadjik sous la direction du général Temurmalik. Selon les données de l’Expédition du complexe archéologique du Tadjik du Nord, la forteresse faisait partie du système de fortification de la ville et a été érigée aux VI - Vème siècles avant notre ère.

Lors de l'invasion de Gengis Khan, environ 25 000 soldats, ainsi que 50 000 captifs d'Asie centrale, ont été envoyés au siège de la ville. La défense courageuse de la forteresse de Khujand, ainsi que des îles voisines, est l'une des pages les plus marquantes de l'histoire de la lutte du peuple tadjik.

Aux VIe et VIIe siècles, on en érigea une nouvelle sur le site de l'ancienne forteresse de Khujand, considérée comme l'une des plus fortifiées d'Asie centrale. Au début du 15ème siècle, la citadelle fut complètement détruite à la suite de l'invasion mongole et resta longtemps en ruine. Selon des données historiques, il a été restauré à la fin du 16ème siècle et était la résidence d'un riche souverain local.

Actuellement, il a été entièrement restauré et abrite le musée historique de la région de Sughd.

Quels sites de Khujant avez-vous aimé? A côté de la zone photo, il y a des icônes en cliquant sur lesquelles vous pouvez évaluer tel ou tel endroit.

Mosquée Masjidi Jami

Une des nombreuses attractions de la ville tadjike de Khujand est sa magnifique cathédrale, la mosquée Masjidi Jami, construite en 1512-1513. Ce bâtiment est un excellent exemple de l'interpénétration de la culture de la construction en Asie centrale et de l'art décoratif. Les touristes sont impressionnés par l’aivan local ajouré de 30 colonnes, une salle voûtée entourée d’un mur. Il jouxte le mur oriental de la mosquée, deux de ses colonnes du milieu sont sculptées, dont certaines ont conservé les vestiges du tableau.

Les murs de Masjidi Jami sont recouverts d'un beau décor sculpté, principalement de motifs géométriques. Les portes de la salle d'hiver de la mosquée se distinguent également par de belles sculptures élégantes. Dans la partie nord-est du monastère se trouve un minaret traditionnel avec une magnifique lampe à dôme et des ouvertures cintrées, d'où s'ouvre un magnifique panorama sur la ville. En général, la mosquée a une image étonnamment harmonieuse, qui se combine parfaitement avec les bâtiments voisins de la place Panjshanbe.

En mode photo, vous pouvez visualiser les sites de Khujant uniquement en photo.

Centre Hissar Alai

Le centre de Gissar-Alai fait partie du réseau de montagnes le plus glacé du Pamir-Alai en Asie centrale, au centre de lequel se situe le point de jonction de la montagne Matcha ou Matchinsky. Lorsque vous vous éloignez du centre de Gissar-Alai, la taille des glaciers diminue.

Le centre de Gissar-Alai est situé dans le nord et le centre du Tadjikistan. La partie principale de la région montagneuse de Gissar-Alai est la partie glacée la plus puissante et la plus étendue du système Pamir-Alai. De nombreux sommets dépassent 5 000 mètres d'altitude. Chimtarga, à 5 487 mètres d'altitude, est l'un des plus hauts sommets de la montagne.

Voyager dans cette partie de Gissar-Alai est préférable de fin juillet à septembre inclus. Ici, vous pouvez organiser des randonnées dans les catégories de complexité I-VI.

Rivière Syr Darya

La rivière Syr Darya, qui coule à flot, est la première de son genre et la seconde, en Asie centrale, son débit est de 100 km au nord du Tadjikistan. Il est formé par la confluence des rivières Naryn et Karadarya à l'est de la vallée de Ferghana.

La rivière Syr Darya traverse le Tadjikistan au nord et traverse les régions d’Osh et de Sogd. Le centre administratif de la deuxième d’entre elles est la ville de Khujand. La rivière traverse la vallée de Ferghana, les montagnes Farhad et la steppe affamée. Ses eaux reconstituent les rivières Angren, Chirchik, Keles et Arys.À l’heure actuelle, le fleuve Syr Darya se jette dans la partie nord de l’ancienne mer d’Aral, désormais appelée «petite mer». Aujourd'hui, l'eau de la rivière Syr Darya est utilisée pour les besoins des ménages. En conséquence, le volume des eaux de ruissellement à l'embouchure de la rivière a diminué de plus de 10 fois en 50 ans. La beauté et le mystère de la rivière Syr Darya captiveront de plus en plus de nouveaux aventuriers chaque année.

Dépression Ferghana Ouest

L'ouest de Ferghana La dépression est l'un des endroits les plus pittoresques du territoire de la région de Khojekent au Tadjikistan, qui s'étend sur la dépression tectonique du massif du Tien Shan au milieu du fleuve Syr Darya.

La dépression de Ferghana est située entre la chaîne de Kuramin, les montagnes de Mogoltau et la chaîne de montagnes de Chatkal. Sur le territoire du Tadjikistan, seule sa partie occidentale est située, par rapport à l’ensemble de la vallée, dans une petite zone. La seule sortie de celle-ci se trouve dans la région de Khojekent de la République du Tadjikistan - la soi-disant "porte de Bekabad", large de 20 mètres. La steppe affamée, qui tire son nom effrayant du fait du manque d’eau et des conditions de vie qui règnent sur son territoire, est un lieu intéressant à l’ouest de la dépression de Ferghana. La hauteur absolue de la vallée dans le pays est de 250 à 300 mètres. L'ouest de la dépression de Ferghana émerveille ses visiteurs par l'abondance de couleurs et de paysages magnifiques.

Musée républicain d'histoire et de traditions locales Abu Abdallah Rudaki

Le Musée républicain d’histoire et de traditions locales a ouvert ses portes en 1958. en l'honneur du talentueux classique de la littérature tadjiko-persane, Abu Abdallah Jafar Rudaki, l'édifice porte donc son nom. Le musée a été construit selon le projet du célèbre architecte A.I. Makukha, les portes d'entrée pour lui ont été créées par l'ouvrier d'art honoré Barotbek Yuldoshbekov. Voici une collection d'objets liés à l'archéologie, à l'histoire, à la culture, à la vie et aux coutumes, à la nature du Tadjikistan.

Le musée Abu Abdallah Rudaki est situé au nord de la ville de Panjakent, dans la rue du même nom. Le bâtiment comprend huit salles, chacune correspondant à une page distincte de l’histoire du pays. Les trois premières salles sont consacrées à l’histoire de la ville de Sarazm, de l’ancien Penjikent et de l’État samanide. Dans les salles suivantes, vous pourrez vous familiariser avec l’ethnographie, la nature et vous renseigner sur la période actuelle de développement du Tadjikistan. Il y a une salle séparée dans le musée, qui contient des informations intéressantes sur la vie d'Abou Abdallah Rudaki. L'étiquette du musée est présentée en trois langues: tadjik, russe et anglais.

Musée d'Histoire et de Savoir Local "Archéologie et Fortification"

Le musée d'histoire locale de Khujand, consacré à l'archéologie et à la fortification, est le cœur de la ville. Il a été ouvert le 29 novembre 1986 en l'honneur de la célébration du 2500e anniversaire de Khujand. Le bâtiment du musée est situé dans la partie orientale de l'ancienne forteresse de Khujand des VIIIe-Xe siècles, qui a été restaurée en 1999. Autrefois, les murs de la forteresse faisaient partie du puissant système de fortifications de la ville.

Extérieurement, le musée imite l’apparence d’un bâtiment médiéval avec d’épais murs de briques en terre crue et de hautes tours. À l'intérieur, dans un espace de 150 mètres carrés, se trouvent des salles de l'histoire médiévale de la ville, les caractéristiques architecturales des structures qui s'y trouvent, l'histoire de l'étude de Khujand et de ses chercheurs. Les objets les plus précieux qui occupent des places honorables dans l’exposition sont les céramiques de l’époque antique et médiévale. Il est également intéressant de regarder les nombreuses cartes et plans de Khujand de différentes époques. Au total, le musée compte plus de 1200 objets exposés.

Le musée est ouvert tous les jours de 8h à 17h et le week-end de 9h à 16h.

Musée d'histoire et des traditions locales d'Istaravshan

Le musée d’histoire et des traditions d’Istaravshan n’est devenu un musée indépendant qu’en 1980. Auparavant, il appartenait au musée d’histoire et des traditions de la ville de Khujand. Actuellement, plus de 4300 expositions sur l'archéologie et l'ethnographie du nord du Tadjikistan y sont présentées, la plupart d'entre elles ont été rassemblées à Istaravshan et ses environs.

Le musée est situé dans le bâtiment de l'église orthodoxe inactive, construite en 1865-1867. L'initiateur de sa découverte était un professeur d'histoire - Nazarov Nasriddin, qui avait rassemblé la première collection pour le musée en 1950-1960. L'exposition couvre une superficie d'environ 250 mètres carrés et contient des informations sur l'histoire ancienne et médiévale de la ville, sa culture, son artisanat et les occupations traditionnelles de ses habitants - forge, joaillerie, broderie d'or, sculpture sur bois.

En semaine, le musée d'Istravshan est ouvert de 8h00 à 17h00 et les heures d'ouverture: de 9h00 à 16h00. Le lundi est un jour de congé. Étiquette en tadjik et en anglais.

Madrasa et mausolée de cheikh massala

La Madrasa et le mausolée Sheikh Massala constituent un ensemble architectural composé d'un minaret du XIXe siècle, d'une mosquée et d'anciennes sépultures. Cet ensemble commémoratif est situé dans la partie historique de la ville de Khujand et a été érigé sur la tombe de Sheikh Massal Muslihiddin.

La madrasa et le mausolée de Sheikh Massala est un monument célèbre du Tadjikistan. Selon la légende, le cheikh aurait été inhumé dans le petit village d'Unji. Cependant, au XIIe siècle, ses admirateurs décident de transférer les cendres à Khujand et d’ériger un mausolée. Ensuite, le mausolée était une petite chambre funéraire construite en briques cuites. Cette tombe a été détruite lors de l'invasion mongole. Plus tard, au XIVe siècle, ils décident de reconstruire le mausolée, tout en modifiant légèrement la disposition. À présent, il ressemblait à un complexe composé de deux pièces mais, hélas, ce bâtiment a été détruit.

Au XVIe siècle, une structure fut érigée sur les ruines d'un ancien bâtiment, qui devint non seulement un lieu de sépulture, mais également une salle pour la pratique de rites rituels et de prières. Aujourd'hui, le mausolée de Sheikh Massala comprend un minaret et une mosquée. Le bâtiment moderne est composé de deux étages, d'un large dôme et d'un portail. Au centre se trouvent une tombe, une salle commémorative et une pierre tombale en bois, décorée de sculptures d'éléments végétaux et d'incrustations.

Les attractions les plus populaires de Khujant avec des descriptions et des photos pour tous les goûts. Choisissez les meilleurs endroits pour visiter les lieux célèbres de Khujant sur notre site Web.

Pin
Send
Share
Send