Voyage

Monastère de Millstatt

Pin
Send
Share
Send


Le lac Millstattersee est magnifique par sa nature et sa beauté. La largeur du lac est de 1,5 km et sa longueur atteint 12 km. L'eau se réchauffe en été à +26. Des forêts immaculées entourent le lac, les montagnes se reflètent joliment dans ses eaux, ses traditions historiques et la richesse de la nature permettent une variété de loisirs actifs et culturels.

Grâce à son magnifique paysage montagneux et à son eau cristalline, le lac attire de nombreux touristes qui viennent se détendre et profiter de la vue magnifique et de l’air pur de la montagne. Sur le lac Millstattersee se trouvent les stations balnéaires de Millstatt, Döbriach et Seeboden, ainsi que de charmantes petites villes à l'architecture magnifique, le reste sera inoubliable et fabuleux pour tous ceux qui y passeront leurs vacances.

La vie culturelle est multiple, les touristes peuvent visiter le musée de la marionnette à Treffen, le musée d'art populaire «Renaissance Schloss Porcia», le musée Porsche à Gmünde, assister à la représentation au château de Porzia, au théâtre Spittal Comedy, au festival international de musique à Millstadt et goûter aux délices gastronomiques. En outre, ceux qui le souhaitent peuvent jouer au golf, au beach-volley, pratiquer des sports nautiques, nager, se promener dans le parc national, faire une croisière sur le lac, pêcher. Le sandre, l'anguille et le touladi se trouvent dans le lac.

Des vacances dans cet endroit incroyable - un endroit merveilleux dont vous vous souviendrez longtemps! C'est un véritable paradis pour des vacances culturelles et familiales, un plaisir sans limites.

Photo et description

Le monastère de Millstatt est un ancien monastère situé à Millstatt am See, dans l'État fédéral de Carinthie. Elle a été fondée en 1070 et a été pendant des siècles le centre spirituel et culturel de la Carinthie.

Millstatt a été fondée par les frères Aribo II et Potto de la famille bavaroise Aribonid. L'abbaye a prospéré sous les auspices du pape Calixtus II, et en 1245, le recteur Milstatt a même reçu le droit de coudre des vêtements papaux de l'archevêque de Salzbourg. La période la plus marquante dans le développement du monastère est tombée sur l'abbé Otto III. A cette époque, de nombreux manuscrits précieux ont été écrits, d'innombrables fonds ont fait des dons impressionnants au monastère.

En 1274, Millstatt fut détruit par un incendie, la restauration fut effectuée par l'abbé Otto IV et les travaux effectués jusqu'en 1291.

Sous l'empereur Frédéric, le monastère tomba en ruine: la moralité dégénéra, les bâtiments s'effondrèrent peu à peu et les abbés étaient incompétents. Il fallait faire face aux énormes dettes du monastère et mettre de l'ordre dans les bâtiments abandonnés. De plus, Millstatt fut sévèrement dévasté par les Turcs en 1478, puis par les forces hongroises en 1487. La direction du monastère a été confiée à Maximilien Ier. Cependant, la situation était difficile et le contrôle partiellement perdu. Les révoltes paysannes et la propagation de la foi protestante ont eu lieu à Millstatt.

En 1598, sous l'archiduc Ferdinand II, les jésuites fondèrent un collège dans la capitale de la Styrie (l'université moderne de Graz), qui devait financer Millstatt aux dépens de ses revenus. Les moines n'aimaient pas les mesures sévères et la pression des jésuites. En 1737, le mécontentement a dégénéré en une émeute ouverte lorsque de nombreux paysans ont pris les armes et sont entrés par effraction dans le monastère. En 1773, les moines furent forcés de quitter Millstatt et tous leurs biens furent transférés à l'administration de l'État.

La partie la plus intéressante du monastère est la cour avec ses arches Renaissance à deux étages, construites au XVIe siècle. Le monastère est relié à l'église par une galerie couverte du XIIe siècle, décorée de colonnes avec des images d'animaux, de plantes et de personnages. Le portail roman à l'intérieur de l'église a été créé en 1170 par le maître Rudger. Dans les chapelles latérales de l'église se trouvent les pierres tombales des maîtres de l'ordre de Saint-Georges, qui appartenaient autrefois au monastère.

Depuis 1977, l'église appartient à la paroisse locale et tous les autres bâtiments de l'ancien monastère appartiennent à la Commission des forêts autrichienne.

Pin
Send
Share
Send